8 réflexions sur “ Activites-autonomes-periode-3 ”

  1. J’adhère complètement à cette organisation, je tends vers ce type de mise en place. L’ien qui vient de m’inspecter m’a encouragée à utiliser ces ateliers individuels pour un ou plusieurs groupes d’élèves sur le temps d’ateliers, alors que jusqu’à présent, ils ne pouvaient les utiliser qu’après la récré, à un moment où je suis sans atsem (en gros, il y aurait un atelier « ateliers autonomes »), donc pile ce que tu fais!! Pourquoi n’y ai-je pas pensé avant?!

  2. Tu écris en gros, il y aurait un atelier « ateliers autonomes ».
    En réalité, lorsque mes ateliers sont en place, la grande majorité des enfants est sur des « activités autonomes ». Exceptés ceux qui sont avec moi ou avec l’ATSEM.
    C’est très confortable et tu es bien plus disponible pour les ateliers dirigés que ce soit au niveau préparation ou sur le temps de classe. Tu peux donc approfondir davantage.
    Évidemment, il y a un gros travail de préparation en amont une fois par période, mais ensuite, ça roule tout seul 😉

  3. J’ai adopté ce type de fonctionnement dans ma classe aussi. Gros travail en amont mais effectivement après ça roule…
    J’avais conçu une progression des ateliers par période. Et lors de mon inspection, l’Ien m’a gentiment suggéré qu’il serait préférable que chaque atelier ait une progressivité DANS la période avec par exemple des niveaux de difficultés différents.
    Du coup, pour cette période j’ai conçu une fiche de route pour chaque enfant avec les photos des ateliers de la période et une progressivité ou des niveaux pour chacun.
    L Ien me disait qu’il était important que les élèves voient leur progrès.
    Je suis d’accord pour ça ; ils sont très investis… mais je n’ai pas encore trouvé une manière optimale de gérer cette feuille de route car les élèves viennent me déranger pour que je contrôle et valide leur atelier.

    1. J’utilise beaucoup les jeux de logique type « embouteillages », « castle logic ». Du coup, la progressivité est inhérente au jeu.

      Par ailleurs, mais c’est encore en réflexion, je pense que pour certaines choses, il faut que les enfants apprennent à s’auto-valider ? Je pense donc mettre en place un carnet de suivi des activités autonomes à partir de la prochaine période, cahier dont la gestion sera également autonome. Ça aussi, c’est un apprentissage.

  4. Je me suis lancée dans les ateliers autonomes depuis la rentrée. Je change d’activités à chaque nouvelle période. Chaque enfant a un cahier avec un tableau qui présente les différents ateliers. Dans chaque case, il y a la photo du jeu et 3 ronds. A chaque passage, les enfants cochent l’atelier qu’ils ont fait. Ils peuvent donc y aller 3 fois maximum. En fin de semaine, je prends les cahiers pour récapituler dans un tableau à double entrée ce qui a été fait. Pour certains ateliers, j’ai aussi des feuilles de route collées dans ce cahier. Voilà je ne sais pas si c’est clair??

  5. J’ai un fonctionnement du même type pour mes ateliers « plan de travail » de l’après midi. Je suis seule dans la classe sans atsem , j’ai besoin d’ateliers où ils se débrouillent seuls pour être moi disponible pour un atelier d’écriture.
    Je prévois 3 possibilités de faire / refaire pour chaque atelier (même le mien dans la mesure où cela est possible).
    Je laissais cocher les enfants seuls quand une activité avait été faite, mais c’était vraiment compliqué pour les MS.
    Chaque plan de travail est photocopié sur une bande 1/2 A3 format paysage. Quand les ateliers sont terminés, les enfants collent cette bande dans le cahier.
    Les plans de travail durent entre 5 et 8 jours (seulement les après midi) et dans le temps imparti, un enfant peut faire 2 ateliers différents. Ou un seul s’il est très investi dans son atelier en cours.
    L’idée du tableau à double entrée est bonne. je vais tenter ça.

  6. Merci pour ton travail.
    J’ai adopté ce fonctionnement depuis la rentrée des vacances de février et les améliorations en ambiance de classe et en travail sont très nettes !
    Chaque élève a un tableau où il écrit la date en face de l’activité choisie (ils ont le droit d’y aller 2 fois max, sinon certains iraient toujours au même); pour l’instant il me reste à gérer le problème du nombre de volontaires pour les activités attractives (coins dinette, constructions, ordinateurs); peut être un système d’épingles à linge à prendre (2 par coin)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quarante neuf − = 41