Les trois petits cochons

  • « Les trois petits cochons », Sonia Chaine et Adrien Pichelin, Flammarion jeunesse : petit album (21 x 19cm), très stylisé et sans texte pour raconter « à sa façon ».
  • « Les trois petits cochons », Jean Claverie, Nord-Sud : version modernisée, dans laquelle tout se termine bien puisque le loup ébouillanté ne croque aucun des cochons.
  • « Trois petits cochons », Paul-François et Gerda, Les classiques du Père Castor, version pour les âmes sensibles. Les trois petits cochons restent sains et saufs. Le loup tombe bien dans la marmite de bouillon mais on ne nous dit pas s’il est dégusté ou pas par les 3 frères… même si l’on aperçoit clairement des carottes et une louche près de la marmite…

Trois versions dans lesquelles le loup croque les deux premiers cochons mais est mangé par le troisième …

  • « La véritable histoire des trois petits cochons », Quentin Gréban, Mijade : illustrations simples et assez classiques.
  • « Les trois petits cochons », Paul Galdone, Albums circonflexe : dessins au trait. Beaucoup de paroles « rituelles » facilitant la participation des auditeurs.
  • « Les trois petits pourceaux », Coline promeyrat et Joëlle Jolivet, Didier jeunesse, collection « A petits petons » » : comme toujours dans cette collection, les textes sont chantants et drôles. On les retient facilement et ils facilitent la participation des enfants.

Quelques variations sur le même thème :

  • « Les trois petits loups et le grand méchant cochon », Eugène Trivizas et Helen Oxenbury, Bayard jeunesse : l’histoire est inversée et le grand méchant cochon use d’explosifs pour parvenir à ses fins. C’est finalement le parfum des fleurs qui le conduira à de meilleurs sentiments.
  • « 3 petits moutons », Agnès Cathala et Laurent Richard, Les albums du Père Castor : ces trois moutons-là ne construisent pas de maisons; ils sont faits prisonniers par le loup et s’échappent en lui tricotant un manteau qui a tout de la camisole de force.
  • « Les trois petites cochonnes », Frédéric Stehr, Lutin poche, École des loisirs : ici, les cochons sont des cochonnes parties à la recherche d’un bon mari. Deux se laissent séduire par un loup déguisé en riche cochon qui les dévorera. La troisième déguisée en loup piégera ce dernier avant « de se chercher le meilleur mari possible »… Pas certain que tout cela soit très moral, mais c’est drôle 😉
  • « La vérité sur l’affaire des trois petits cochons », Jon Scieszka et Lane Smith, Nathan : quand le loup raconte sa propre version de l’histoire…
  • « Igor et les trois petits cochons », Geoffroy de Pennart, Kaléidoscope : Igor part en quête des autographes des 3 petits cochons le jour où s’organise l’anniversaire de l’un d’entre eux.
  • « Le plus grand chasseur de loups de tous les temps », Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcillon, Kaléidoscope : les trois petits cochons sont installés dans une belle maison en béton armé. Le jour où Hector, l’aîné, très sérieux, part faire des courses, les deux autres ne pensent qu’à s’amuser. Mais le loup n’est pas loin… un loup pas très futé, comme souvent chez Christine Naumann-Villemin.
  • « Le loup est devenu fou », Johanne Gagné et Loufane, La courte échelle : Malou s’endort en lisant son livre. Le loup prend alors un coup sur la tête et la perd… la tête, devenant un loup gentil bien décidé à ne plus manger de cochons. L’histoire perd alors tout son sens et les trois petits cochons appellent Malou à l’aide.

Pour les plus petits :

  • « Une maison pour trois cochons », Sabine de Greef, Pastel : histoire simplifiée pour les plus jeunes. Livre animé.
  • « 1, 2, 3 qui est là ? », Sabine de Greef, Pastel : livre animé. Les trois petits cochons, trop curieux, entrent dans une maison dans laquelle ils découvrent un manteau énorme, un très long pantalon, … Mais à qui appartient tout cela ?